Amendements calcaires

La société Pomagro étoffe son assortiment d’engrais par une gamme spécifique d’amendements calcaires et magnésiens.

Sans apports d’amendements calcaires, les sols s’acidifient peu à peu … Par année, on compte une exportation de calcium variant de 400 kg à 700 kg par hectare. Dans un sol acide, les cultures ne trouvent pas de bonnes conditions d’implantations, de croissance et de production. Nuisible à la majorité des végétaux, l’acidité limite la fertilité naturelle des sols.

Les causes de cette acidité sont diverses : tendance naturelle d’un sol à s’acidifier, caractère acidifiant de certains engrais, lessivage des éléments fertilisants par les eaux de pluies, consommation et exportation du calcium et du magnésium par la plante ou encore minéralisation de la matière organique.

La diminution du pH, la détérioration de la structure et de la vie microbienne du sol ainsi que la diminution de l’efficacité des engrais sont les conséquences néfastes de cette acidité.

 

La solution : le chaulage !

 

Le chaulage possède une action triple, à la fois sur les propriétés physiques, biologiques et chimiques du sol. Les amendements calcaires jouent principalement un rôle sur la fertilité du sol et la rentabilité des cultures :

  • Le calcium et le magnésium sont, d’abord, des éléments nutritifs essentiels pour la plante
  • Le calcium et le magnésium possèdent un rôle fondamental sur le maintien et l’amélioration d’une bonne structure de sol par la floculation des colloïdes permettant une bonne perméabilité à l’eau et à l’air
  • Le calcium est à la base d’un complexe argilo-humique stable qui conditionnera le prélèvement de tous les éléments nutritifs par la plante ce qui améliorera donc l’efficacité des engrais
  • Le calcium et le magnésium permettent de réguler le pH et donc de lutter contre l’acidité du sol

 

Comment chauler ?

 Nous l’avons bien compris, maintenir le pH du sol est une source d’efficacité supplémentaire permettant de tirer plus de bénéfices de ses apports d’engrais.

 

pH KCl optimum suivant les types de cultures et les types de sols

Cultures

Sols

Sable

Sablo-limon

Limon

Argilo - limoneux

Betterave

5,8

6,4

6,8

7,2

Froment

5,3

6,0

6,4

6,7

Escourgeon

5,8

6,3

6,6

6,9

Pommes de terre

5,1

5,7

6,0

6,3

Maïs

5,5

6,0

6,5

6,8

Luzerne

6,2

6,5

7,0

7,3

Trèfle

5,8

6,3

6,5

7,0

 

Schéma à propos des amendements calcaires ...

 

Il existe deux types de chaulage :

  1. Le chaulage de redressement : nécessaire pour des terres très acides exigeant de grandes quantités de chaux. Il est indiqué pour corriger le pH du sol de manière à le ramener dans la zone bénéfique au voisinage de la neutralité selon le type de sol et la culture envisagée. Lorsqu’il s’agit d’un chaulage de redressement, il est préférable de fractionner les apports pour éviter un blocage des éléments
  2. Le chaulage d’entretien : il consiste principalement à maintenir le sol à un pH optimum. Un léger excès de CaCO3 dans le sol n’est pas nuisible et peut même améliorer la structure.

Focus : Chaulage prairie

Une herbe de qualité passe impérativement par la fertilisation calcium/magnésium. Le calcium joue notamment un rôle chez l’animal, la formation osseuse. Le magnésium, quant à lui, empêchera notamment la tétanie d’herbage.